Affections courantes

La rosacée et la couperose

La rosacée est une infection cutanée qui touche une bonne portion de la population. Elle présente chez ceux qui en sont atteints, des symptômes parfois très complexants (des rougeurs bénignes sur le nez, les joues, le front et le menton, allant à l’apparition de couperose, c’est-à-dire de vaisseaux dilatés sur les joues et le nez). Certaines conditions donneront une peau sèche, irritée, sensible et d’aspect rougeâtre et l’on verra apparaître des petits boutons rouges (pustules).

Cette condition évolutive comporte quatre stades : la phase vasculaire (rougeurs occasionnelles, couperose, gonflement du visage et peau rugueuse), la phase papulo-pustules (lésions cutanées, apparition de pustules), la phase hypertrophique (épaississement des tissus du visage, nez qui devient noduleux, pores très dilatés) et la phase oculaire (larmoiement, yeux rouges et secs). Un traitement précoce de la condition de rosacée permettra d’en limiter les effets et de redonner l’estime à ceux qui la subissent.

Les raisons sous-jacentes au développement de cette irritation de la peau sont à ce jour incertaines. Toutefois les spécialistes observent que certains facteurs peuvent accentuer voire accélérer la progression de la rosacée au fil des ans. Par exemple, l’exposition au soleil, la consommation d’alcool, de tabac, de soupes et de boissons chaudes, d’épices, certains médicaments (corticoïde) ainsi que le stress, les émotions fortes et les changements soudains de température.

L’acné

L’acné touche de nombreux adolescents, mais aussi plusieurs adultes. Ceux qui souffrent d’acné souffrent aussi souvent intérieurement. Les crises d’acné à l’adolescence peuvent également laisser des traces qui affectent grandement la vie d’adulte. Les différentes cicatrices d’acné que l’on observe sont des cicatrices pigmentaires, hypertrophiques ainsi qu’atrophiques. Celles qui sont les plus souvent observées, suite à la guérison d’un bouton d’acné, sont les cicatrices pigmentaires. Elles sont reconnaissables à leur teinte rouge, rose, violette, marron ou blanche. Les autres types de cicatrices d’acné laissent des traces plus apparentes, par exemple des bosses ressemblant à des mini-kystes, des trous (cratères) ou des « pics à glace » semblables à des marques de piqûres.

Rien ne vous oblige à traîner vos complexes d’adolescent. Les traitements n’ont pas uniquement pour effets de rendre votre peau éclatante, ils agissent aussi grandement sur la confiance et l’image que l’on a de soi-même. Prenez rendez-vous à notre clinique !